ecologie

Une ILE de
cent millions de tonnes de déchets

Ecrivez-nous miniter echos logiques retour à l'Accueil miniter echos logiques La METEOminiter echos logiques C'est quoi BIO?miniter echos logiques




du plastique transformé
en pétrole

La société BLEST au Japon commercialise une machine d'appartement qui transforme le plastique de votre poubelle en pétrole

Le fonctionnement est simplissime : on met dans un cuve le plastique de récupération ,puis on visse le couvercle de la machine sur la petite cuve
la température augmente ,le plastique se liquéfie puis se transforme en gaz; le gaz passe par un tuyau dans une cuve de refroidissement où ,en refroidissant le gaz se liquéfie en pétrole recyclé .ce pétrole peut alors être utilisé,brulé, sans aucune autre transformation
le processus utilise 1 kw pour un litre de pétrole , sans émission de co2 la taille de l'appareil permet une utilisation domestique .On peut voir et même acheter ce modèle et d'autre plus conséquent sur leur site

la chine recycle

La chine oa étendu l’éventail des déchets plastiques recyclés dans leur pays. Sont désormais concernés : l’éthylène, le styrène, le polychlorure de vinyle (PVC), les bouteilles en polyéthylène téréphtalate (PET) et les débris de CD-roms.

Selon le syndicat européen du recyclage (EuPR, European Plastics Recyclers), cette décision risque d’aggraver la situation des entreprises européennes de recyclage.

Entre 2000 et 2008, les déchets plastiques à recycler exportés par l’Europe ont augmenté de 250 %, à 2.270 kilotonnes, dont 87 % à destination de la Chine.

L’EuPR met l'accent sur l’impact environnemental de ces exportations, compte tenu des gaz issus de l’activité humaine (GHG, Greenhouse Gas) dont le dioxyde de carbone et l’ozone, émis pour leur transport.

Par ailleurs, le syndicat insiste sur le fait que les consommateurs européens sont pénalisés par les taxes à l’achat et au recyclage de chaque produit : « Les sommes considérables ainsi prélevées devraient être utilisées à améliorer le système de collecte européen, permettant de recycler davantage au meilleur coût. »

Il est cependant à noter que la chine achète ces déchets deux fois plus cher que les européen ... et que ça lui rapporte!

poussées par les courants marins , en certains endroits des mers et des océans , comme la mer des sargasses , les algues et les planctons formaient des iles flottantes où des millions et des millions d'animaux vivant dans l'eau venaient se nourrir, un cycle immuable qui permettait à la mer de vivre et de nous faire vivre Aujourd'hui , les mêmes courants marins y amènent tous les déchets plastiques du monde et tous ces animaux viennent , avalent ces déchets ,et meurent .

Ces plastiques sont dans les eaux internationales , les gouvernements du monde entiers s'en désinteressent:ils ne sont pas responsables!!! ils pérorent sur les sujets porteurs pour prendre la tête des états et du monde ; leurs consciences ne les portent pas à réellement se sentir responsables .

Dans l' ocean pacifique il flotte environ cent millions de tonnes .Cette soupe épaisse et mortelle s'étend du JAPON jusqu'à environ 500 miles nautique de la CALIFORNIE

Dans une étude menée durant 22 ans et publiée en ligne le 19 août dans la revue ''Science'', des chercheurs américains révèlent l'existence d'un dépotoir de déchets plastiques dans l'Atlantique Nord, comparable à celui observé à l'est du Pacifique. L'étude a été menée par les scientifiques du Sea Education Association''(SEA), une organisation éducative et de recherche du Massachusetts, du Woods Hole Oceanographic Institution (WHOI), institut mondial privé d'études océanographiques et de l'Université de Hawaï (UH).

. La plus forte concentration de déchets (principalement des bouteilles et emballages,…), transportés par le vent et les fleuves , se trouve à la latitude de la ville d'Atlanta en Géorgie au sud-est des Etats-Unis. En Méditerranée les chercheur de l'IFREMER évaluent à 500 tonnes la masse de déchets soit 250 milliards de morceaux de plastiques

Environ 8 millions de détritus sont ainsi jetés dans les mers et les océans chaque jour. Environ 5 millions (63%) des objets jetés sont des déchets solides, tombés ou jetés depuis les bateaux. (PNUE)

Des chercheurs de l'université de Plymouth ont découvert que des morceaux de plastiques, invisibles à l'œil, sont contenus dans les sédiments des plages, les bas-fonds des zones côtières et le sable. Cette pollution massive risque de durer car les différentes sortes de polymères des sacs vont mettre entre 100 et 1000 ans pour se dégrader. Largement le temps de se décomposer en déchets microscopiques qui passent dans la chaîne alimentaire avec des conséquences encore mal évaluées.

DANGEREUX POUR QUI ?


Les mammifères marins ( baleines , orques dauphins , phoques ect...) , les oiseaux marins , les tortues avalent ces déchets ou en nourrissent leurs petits ;il leur est impossible de les digérer ,ils en meurent. les filets plastiques ,longs de plusieurs kilométres les ensèrent , les étouffent ,les tuent. Les mammifères meurent noyés

Les plastiques flottant peuvent également affecter les écosystèmes marins de manière surprenante en offrant une surface accueillante aux organismes et en leur permettant d'y vivre. Ces plantes et ces animaux peuvent alors être transportés sur des objets en plastique bien loin de leur habitat normal. Ils peuvent alors envahir de nouveaux habitats et devenir d'éventuelles espèces nuisibles.

Évidemment, tous les plastiques ne flottent pas. En réalité, environ 70 % des plastiques jetés coulent au fond de l'océan. En mer du Nord, des scientifiques néerlandais ont décompté environ 110 morceaux de détritus par kilomètre carré de plancher océanique, 600 000 tonnes rien que dans la mer du Nord. Ces plastiques peuvent joncher le fond de la mer et anéantir la vie marine qui s'y trouve.

Nous mangeons des poissons est autres animaux marins ,dont les crustacés , alors , la pollution des mers , dangereuse pour QUI ?



QUI POLLUE ET QUI LUTTE ?

La gestion des déchets ou rudologie est la collecte, le transport, le traitement (le traitement de rebut), la réutilisation ou l'élimination des déchets, habituellement ceux produits par l'activité humaine, afin de réduire leurs effets sur la santé humaine, l'environnement, l'esthétique ou l'agrément local. L'accent a été mis, ces dernières décennies, sur la réduction de l'effet des déchets sur la nature et l'environnement et sur leur valorisation.

ETATS UNIS

C’est en 2005 qu’Andy Keller lance sa première campagne d’information sur les dégâts causés par les sacs plastiques. Il confectionne une énorme boule composée de 500 à 700 sacs plastique (la quantité utilisée par un individu en un an) et se rend sur les marchés californiens pour montrer de visu aux gens la quantité de sacs qu’ils utilisent chaque année.

Un jour, il décide de s’en faire un costume. Le Bag Monster est né. Les sacs sont accrochés sur une combinaison en Velcro et Andy s’entoure en plus d’une véritable mer de plastique qui représente la somme moyenne de sacs qu’une seule personne consomme dans sa vie – soit environ 45 000. Évidemment, tous les sacs utilisés dans la démonstration de l’activiste ont été collectés par lui et déjà utilisés. L’été dernier (2010), le Bag Monster a parcouru les États-Unis sur son tricycle et fait étape dans 15 villes qui envisagent l’interdiction de ces sacs: San Francisco, Portland, Seattle, Austin, St-Louis… pour terminer son périple en apothéose médiatique au cœur de New York, à Times Square, le 15 septembre dernier. Si le message est délivré sur le ton de l’humour, le but n’en est pas moins très sérieux: éveiller les consciences sur les dégâts causés par cette surconsommation car les car les états-unis ne recyclent que 5% de leurs déchets plastiques bien qu'ils en soient les plus gros producteurs derrière la chine

EUROPE

L'Union Européenne a recyclé 4,6 millions de tonnes en 2009 (2008 : 4,5 millions), soit 30,3% (29%) de tous ses emballages plastiques, dépassant facilement l'objectif minimal de l'UE de 22,5%, comme le souligne le rapport annuel Plastiques 2010.

FRANCE
L'objectif de recyclage des déchets d'emballages ménagers plastique, fixé par la France à 21,5%, est en passe de l'être, essentiellement grâce au taux de recyclage des bouteilles qui dépasse 50%. Les bouteilles et les flacons constituent aujourd'hui la quasi-totalité du plastique recyclé en France.

LE RECYCLAGE DANS LES PAYS EN VOIE DE DEVELOPPEMENT

Dans certains pays en voie de développement la valorisation des déchets a déjà lieu : des hommes trient à la main les montagnes de déchets pour récupérer les matériaux qui peuvent être revendus sur le marché de la récupération. Ces travailleurs non reconnus appelés collecteurs de déchet sont la partie cachée de ce secteur d'activité mais jouent un rôle important pour réduire la charge de travail des services municipaux de gestion des déchets. De plus en plus leur contribution à la préservation de l'environnement est reconnue et on essaie de les intégrer au système officiel de gestion des déchets, ce qui est d'une part utile mais aussi cela permet de réduire la pauvreté urbaine. Néanmoins le coût en vie humaine très élevé de ces activités : maladies, accidents et espérance de vie réduite au contact de substances toxiques ou contaminées ne serait pas toléré dans un pays développé.

BURKINA FASO

A Ouagadougou, la défense de l'environnement va de pair avec l'éducation. Près de la décharge de la capitale du Burkina Faso, une trentaine de femmes recyclent les déchets plastiques avant de suivre, l'après-midi, des cours d'alphabétisation. Bidons et bouteilles en plastique s'amoncellent d'abord dans la cour en terre. Puis ces déchets collectés à travers toute la ville sont triés, lavés puis concassés avant d'être revendus aux industries locales pour en faire des récipients ou des chaises.

"Chaque matin, la population de Ouagadougou nous envoie les déchets plastiques", explique à l'AFP la vice-présidente des femmes du Centre de récupération des déchets plastiques de Ouagadougou, Marie-Claire Koussoubé. "On fait le tri par type de plastique, on pèse et puis on achète au collecteur à 30 ou 50 FCFA (0,04 à 0,07 euro) le kilo" de plastique, poursuit-elle.

Construit en 2001 grâce à une organisation non gouvernementale italienne, le centre est aujourd'hui géré de façon autonome par 30 femmes qui se sont constituées en association après le retrait de l'ONG. Chaque membre représente un des 30 secteurs de Ouagadougou. Sur 800 tonnes de déchets que produit chaque mois la capitale de ce pays sahélien enclavé, 6 à 8 tonnes de déchets plastiques sont récupérées par l'association auprès des populations et de la décharge de la ville située à quelques mètres du Centre.

MALI

les sacs plastiques transformés en pavés urbains

Depuis des années, des tonnes de déchets plastiques s'entassent aux quatre coins de la ville de Mopti, au Mali. Une solution pour mettre fin à un tel fléau a été trouvée : le recyclage et la transformation de ces déchets en pavés urbains.

La technique est simple, peu coûteuse et efficace. Le port du masque est obligatoire : il permet de se protéger des émanations toxiques. "On fait fondre ces déchets plastique dans la casserole", explique Mamadou Cissé, le responsable de l'usine de recyclage. "Ces déchets plastiques servent de pâte pour produire les pavés. On utilise aussi ces mêmes déchets plastiques pour le combustible. En gros, si on prend 20 kilos de plastique pour mettre dans la casserole, on récupère 5 kilos de plastique pour le combustible".

CÔTE D'IVOIRE
une activité en plein essor
Le recyclage des sacs plastiques est une activité en plein essor en Côte d’Ivoire. Au niveau des différents points d’eau se multiplient les vendeurs de sachets appelés communément les "manan-féréla" qui traitent plus de deux tonnes de sachets par jour. Cet essor est principalement dû à la hausse du prix de certains produits dont le polystyrène, une substance chimique qui rentre dans la fabrication des objets en plastique. Les industries se sont alors lancées dans la collecte et le recyclage des emballages et sacs en plastique qui achète le kilo de sachets à 1500F CFA, broie ses sachets pour fabriquer d’autres produits. La demande étant forte (une industrie de la place achete chaque jour pour près deux millions de FCFA de marchandises recyclées), les "manan-féréla" compte bien développer ce marché et pense même demander un appui financier pour acheter une broyeuse afin d’augmenter leur valeur ajoutée.

INDE
Le gouvernement de la capitale indienne a interdit l'usage de tous les sacs plastiques, après une bataille juridique de quatre ans. Une victoire pour les écologistes, qui dénoncent les problèmes d’hygiène et de drainage liés à l’utilisation excessive de ces sacs dans la vie quotidienne. Une amende de 1500 euros et jusqu'à cinq ans d'emprisonnement. Depuis quelques jours, c'est ce que risque quiconque, à New Delhi, est pris la main dans le sac… en plastique. Le gouvernement de la capitale indienne a finalement décidé leur interdiction totale, après avoir envisagé d'autoriser les sacs en polythène les plus épais, soit ceux de plus de 40 microns.

L'inde fabrique et exportent des machines de valorisation de déchets



votre opinion nous interesse

Ecrivez-nous Nous avons besoin ,vraiment, de votre avis .
S'il y a , à votre connaissance, des évènements, des logiciels, dont il faudrait parler ,dites-nous le : nous ne sommes là que pour ça. Les critiques font avancer, n'hesitez pas;
pour les compliments ,n'hésitez pas non plus .

Recommander ce site à un ami

Ils en parlent

Ils ne feront rien ,mais

Débris de matières plastiques et émissions de fertilisants au phosphore représentent un vrai danger pour l’océan mondial : c’est ce que met en avant le dernier rapport du PNUE, Programme des Nations unies pour l’environnement.

C’est un plaidoyer pour une « transition vers une économie verte » qui figure dans le dernier rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement, publié cette semaine et que l’on peut lire dans sa version en anglais, UNEP Yearbook 2011. L’organisme (qui dépend de l’ONU) rappelle l’influence de l’activité humaine sur les modifications du climat et les engagements pris au sommet de Cancún. Il souligne aussi les effets de la pollution sur la santé humaine et notamment sur sa contribution possible aux maladies auto-immunes comme le diabète de type 1, la sclérose en plaques et la polyarthrite rhumatoïde.

Le rapport insiste aussi sur deux maux qui affectent aujourd’hui l’océan : l’accumulation de débris de matières plastiques et le largage dans la mer des composés phosphorés servant d’engrais pour l’agriculture. Les conséquences de ces deux paramètres seraient actuellement sous-estimées.

source:futura sciences

********************


LES NEWS